Maâlem Abdellah Akharraz est né à Essaouira, au sein d'une famille gnaoui vivant dans cette ville portuaire de génération en génération. Son père était le boucher des gnaouas, celui qui fournit la chèvre pour les sacrifices lors des nuits de « lilas », nuits de transe. Abdellah Akharraz est devenu maâlem dès l'âge de 13 ans. Le regain de la musique gnaoui l'a fait sortir de l'anonymat et voyager dans le monde entier.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash