Accéder au contenu principal
Info éco

Coronavirus : quelles conséquences économiques au Moyen-Orient ?

Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale au FMI.
Jihad Azour, directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale au FMI. © FRANCE 24

La propagation du Covid-19 engendre un choc sanitaire et économique majeur pour les pays du Moyen-Orient et du Maghreb, confrontés à la baisse des revenus du pétrole et du tourisme. Dans de nombreux pays de la région, les systèmes de santé, déjà fragiles, ne sont pas préparés à faire face à l’afflux de malades. Les explications de Line Rifaï, et de son invité, Jihad Azour, le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale au FMI.

Publicité

En l’espace de quelques semaines, la pandémie de coronavirus est devenue le principal défi économique pour les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. La chute vertigineuse des prix du pétrole pèse sur les finances publiques des pays exportateurs d’or noir. De nombreux pays de la région, comme l’Egypte, la Jordanie, la Tunisie et le Maroc, souffrent aussi de l’effondrement du tourisme mondial. Enfin, les pays importateurs de pétrole craignent la baisse des transferts de fonds de leurs diasporas. Partout, le chômage risque de progresser fortement.

L’autre défi majeur pour les économies de la région, est de permettre à leurs systèmes de santé, déjà fragiles, de faire face au choc sanitaire qui s’annonce. Dans ce contexte, le Fonds monétaire international recommande aux pays de donner la priorité aux dépenses de santé. Plusieurs pays ont également sollicité le FMI pour obtenir un appui financier. 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.