Tech 24

Reconnaissance faciale : Joy Buolamwini, la "tech Avenger" des biais algorithmiques

Tech 24
Tech 24 © France 24

Amazon, IBM et Microsoft prennent leur distances avec la reconnaissance faciale et suspendent les ventes de leurs logiciels de détection auprès des forces de l'ordre. Une question qui raisonne dans le Michigan, alors qu'un homme innocent a du passer 30 heures en détention, après qu'une caméra l'a faussement identifié.

Publicité

Joy Buolamwini, chercheuse du MIT, a mis à jour ces biais raciaux et genrés dans les outils de reconnaissance faciale. Elle défie les géants de la tech pour construire une innovation plus inclusive et diverse avec son initiative "Algorithmic Justice League". Cette "poétesse du code" est notre invitée.

Une des solutions pour éradiquer ces biais : le code inclusif. Une nouvelle façon d'écrire les lignes de code mais aussi de créer un tout nouveau vocabulaire pour les développeurs et développeuses, sans discrimination genrée ni raciale. Guillaume Grallet du magazine Le Point s'y essaie. 

La French Tech veut plus de diversité dans ses startups! Mais les entrepreneurs et entrepreneuses n'ont pas attendu ce feu vert pour faire progresser la question au sein des boards et des boites. Avec quels résultats ? Nina Masson et Armelle Caux ont posé la question des fondatrices du mouvement Diversidays. Reportage.

Et dans Test 24, on entre dans l'ère du vertical. Samsung parie sur "The Sero", un écran qui tourne sur lui même pour accueillir les contenus verticaux prisés par les digital natives. Démo à suivre !

 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine