Accéder au contenu principal
Info éco

Hong Kong : les milieux financiers discrets sur la nouvelle loi sur la sécurité

Les milieux financiers et d'affaires espèrent que la loi sur la sécurité apportera de la stabilité à Hong Kong, sans se soucier des arrestations.
Les milieux financiers et d'affaires espèrent que la loi sur la sécurité apportera de la stabilité à Hong Kong, sans se soucier des arrestations. © Reuters

Les milieux financiers hongkongais préfèrent rester discrets sur la nouvelle loi sur la sécurité imposée par Pékin. Le plupart des entreprises présentes sur le territoire ne souhaitent pas s'exprimer au sujet des premières arrestations qui lui sont liées.  

Publicité

La Chambre de Commerce de Hong Kong se dit rassurée par la stabilité que pourrait apporter la nouvelle loi de sécurité imposée par Pékin après des mois de manifestations. Le mois dernier, la banque HSBC, dont le siège se trouve à Londres, avait même salué l'entrée en vigueur de ce texte, s'attirant les foudres du gouvernement britannique, et plus particulièrement celles du ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab. "Les droits et les responsabilités envers le peuple de Hong Kong n'ont pas à être sacrifiés sur l'autel des bonus des banquiers", a-t-il lancé à l'attention de la banque mercredi avant de menacer Pékin de représailles, s'engageant notamment à faciliter l'immigration des Hongkongais vers le Royaume-Uni.

Les autorités chinoises ont rétorqué ce jeudi en prévenant que la Chine prendrait "les mesures adéquates" si Londres étendait l'accès à la citoyenneté britannique aux Hongkongais. Elles ont également mis en garde Washington en cas de nouvelles sanctions. 

Le thinktank "Eurasia group" redoute une escalade et parle d'un chapitre "très sombre" à venir dans la relation entre la Chine et les États-Unis. Un risque que les milieux d'affaires semblent ignorer... pour le moment. 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.