Info éco

Tourisme en France : 50 à 60 milliards d'euros de pertes attendues pour le secteur

Certaines régions ont connu une fréquentation touristique en hausse cet été
Certaines régions ont connu une fréquentation touristique en hausse cet été © Delpixart

Après de belles surprises pour plusieurs régions cet été, l'arrière-saison s'annonce incertaine. A Paris, la situation est très inquiétante et les professionnels redoutent de nombreuses faillites dans le secteur du tourisme. Décryptage.

Publicité

Plusieurs régions françaises, notamment la Côte d'Azur ou la Côte basque ont eu une fréquentation plus forte aux mois de juillet et d'août par rapport à l'année dernière. Une bonne surprise, qui n'empêche pas les professionnels du secteur du tourisme de rester très inquiets. 

La résurgence actuelle de l'épidémie de Covid-19 entraîne une multiplication d'annulations de réservations, notamment de la part des touristes étrangers. Quant aux personnes âgées, qui constituent habituellement une grande partie des clients des mois de septembre et d'octobre, elles préfèrent souvent rester prudentes et ne voyagent pas.

Or, cette arrière-saison est très importante en terme de chiffre d'affaires pour le secteur du tourisme, notamment grâce aux salons professionnels. C'est notamment le cas pour Paris, où le secteur réalise la moitié de ses revenus pendant les trois derniers mois de l'année. Une situation qui risque d'entraîner une multitude de faillites.

>> À lire : "Le tourisme mondial enregistre 320 milliards de dollars de pertes à cause du Covid-19"

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine