Féminicides en Algérie : une lente prise de conscience

ActuElles.
ActuElles. © France 24

"Les féminicides ne viennent pas de nulle part, c'est le résultat d'une violence sociale et institutionnelle banalisée voire encouragée et entretenue". Voici ce qu'on peut lire sur le site "Féminicides Algérie" fondé par Narimene Mouaci Bahi et Wiame Awres, notre invitée. Depuis 2019, ces deux militantes féministes recensent les assassinats de femmes par leur proche, conjoint ou ex. Le but : rendre visible ces victimes et alerter sur ce fléau trop longtemps banalisé dans une société patriarcale.

Publicité

Au sommaire aussi :

  • Les dysfonctionnements de la lutte contre les violences faites aux femmes en France.
  • Gisèle Halimi au Panthéon ? Portrait de l’avocate féministe et anticoloniale décédée en juillet 2020.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24