Afrique Hebdo

L'artiste Sammy Baloji exhume le passé colonial pour proposer un nouveau regard sur l'Histoire

AFRIQUE HEBDO
AFRIQUE HEBDO © France 24

Son art est porteur de réflexion. Sammy Baloji questionne l'héritage colonial, épluche et recompose les archives dans un grand télescopage entre passé et présent. L'artiste plasticien expose à Paris, Venise, ou encore New York, vit en Belgique et se trouvait récemment en résidence artistique à la villa Médicis à Rome. Mais tout semble le ramener à sa matrice : la République démocratique du Congo. Né à Lubumbashi, il ne cesse d’explorer la mémoire et l’histoire de son pays d’origine.

Publicité

Au Cameroun, des milliers d'élèves anglophones fuient vers les régions francophones pour y être scolarisés. Ils ont été privés d'école à cause du conflit entre les groupes séparatistes et l'armée camerounaise. Les exactions contre les écoles se sont multipliées depuis que le mouvement séparatiste anglophone a appelé au boycott scolaire en 2016. Le 24 octobre dernier, à Kumba, sept élèves étaient assassinés lors du massacre perpétré dans leur école. Des éducateurs ont ouvert des écoles anglophones dans les zones francophones, exclusivement réservées aux déplacés.

Les girafes menacés d'extinction "silencieuse". À l'échelle du continent, leur nombre a diminué de 40 % ces trente dernières années. Nous vous emmenons au Kenya, dans la réserve de Loisaba, qui tente de les sauver. Les gardes du parc, aidés par la population, surveillent ces mammifères majestueux afin de mieux connaitre leurs habitudes, pour les protéger.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine