Au Sénégal, l'école de cosmétologie Farifima pour développer un secteur d'avenir

C'est un établissement d'un nouveau genre qui vient d'ouvrir ses portes à Dakar : la toute première école de cosmétologie, un secteur porteur et au fort potentiel de création d'emplois. Selon le dernier rapport du média spécialisé Setalmaa sur les produits de beauté en Afrique francophone, les produits capillaires, de soins de la peau et de maquillage représentaient un marché de 874 millions d'euros en 2020 et pourraient passer à 1,5 milliard d'euros en 2025. La fondatrice de l'école de cosmétologie Farifima, Mariane Ouattara, également docteure en chimie et entrepreneure, est l'invitée de notre émission..

Publicité

En Côte d'Ivoire, le e-commerce informel explose. Pas de taxes et moins de frais, il attire de plus en plus d'entrepreneurs. D'après les estimations, le commerce électronique devrait représenter 10% des ventes dans la pays, d'ici 2025. Les autorités tentent de réguler ce secteur en expansion.

À Johannesburg, le nom du quartier d'Hillbrow fait frémir les Sud-Africains : situé au centre de la ville, il est réputé pour ses trafics, ses faits-divers et son délabrement. Mais des habitants refusent que leur quartier se résume à sont taux de criminalité élevé. Ils ont créé l'association Dlala Nje pour y organiser des visites à pieds et redorer son image.

Sur le continent, les compétitions de jeux vidéos sont encore réservées à une poignée d'initiés. Actuellement, 23 pays sont représentés au sein du championnat africain d'e-sport, l'association qui fédère les joueurs. Parmi eux, rares sont les professionnels. Et ce sont le plus souvent, des hommes. Sylvia Gathoni a toutefois su se démarquer, en devenant la première gameuse professionnelle reconnue d'Afrique de l'Est.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24