Dans la presse

Présidentielle en Bolivie : Evo Morales renaît de ses cendres

REVUE DE PRESSE
REVUE DE PRESSE © France 24

À la une de la presse mardi 20 octobre, la riposte du gouvernement français après l'attentat visant un enseignant, le triomphe de la gauche aux élections en Bolivie et une nouvelle cyberattaque russe.

Publicité

La presse française relaie largement ce mardi les décisions du gouvernement pour lutter contre la mouvance islamiste après l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine. Libération est en convaincu : c'est l'heure de la riposte. Le quotidien détaille les mesures : interpellations, fermetures d'associations à l'étude. La Croix de son côté prend un pas de côté et se penche la zone grise de l'islamisme. Un terreau fertile et mal défini, où prospère l'idéologie radicale.

En Bolivie, El Razon salue la victoire de Luis Arce. Le candidat socialiste a été élu président dès le premier tour. Une revanche pour la gauche après l'exil forcé de son leader, l'ex-président Evo Morales. L'Humanité parle d'un triomphe de la gauche face au coup d'État. Le quotidien nous rapporte les pressions qu'auraient subi les électeurs de la part des militaires pour les empêcher de voter. El Pais voit dans cette élection, un retour pur et simple d'Evo Morales au pouvoir.

Enfin The Times fait sa une sur cyberattaque déjouée, une attaque russe visant l'organisation des Jeux olympiques de Tokyo. L'opération est loin d'être nouvelle, les services russes ont multiplié ces action ces dernières années, nous rappelle le quotidien. The Guardian y voit une vengeance de Moscou après les sanctions pour dopage du pays par la fédération nationale d'athlétisme.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine