Dans la presse

Covid-19 : les difficultés de faire du vaccin un bien public mondial

REVUE DE PRESSE
REVUE DE PRESSE © France 24

À la une de la presse, vendredi 26 février, la campagne de vaccination qui piétine en France. À l'échelle européenne, Bruxelles attend toujours ses livraisons de vaccin. "La solution sera-t-elle d'en faire un bien public ?", s'interroge Les Échos. En Israël, plus de la moitié de la population a été vaccinée et commence à retrouver une vie normale. Enfin, le XV de France est devenu, malgré lui, un "cluster en puissance" après l'apparition de plusieurs cas de Covid-19 en quelques jours.

Publicité

À la une de la presse, une vingtaine de départements français sont sous surveillance étroite avec un taux d'incidence moyen plus élevé que la moyenne nationale. Dans ce contexte, le gouvernement français a mis l'accent sur l'accélération de la campagne de vaccination, écrit Le Parisien. Mais voilà, explique The Local, ce n'est pas aussi simple car il y a le problème du nombre de doses disponibles, ainsi que la question des effets secondaires indésirables. Ils concernent, en particulier, ceux provoqués par le vaccin d'AstraZeneca. Plusieurs hôpitaux français ont dû interrompre ou ralentir leurs programmes de vaccination car "les personnels soignants étaient trop malades", écrit le site. Forte fièvre, fatigue ou état grippal, bien que ces effets restent temporaires, la stratégie vaccinale du personnel soignant pose question.

De son côté, l'Europe "attend encore", rappelle Le Figaro. Retard de livraisons des laboratoires, absence de cohésion entre les 27 membres... Dans ce contexte, plusieurs pays d'Europe de l'Est se sont déjà tournés vers la Russie qui, elle, répond aux commandes de vaccin. Certains pourraient même passer commande à la Chine, précise le quotidien.

En mai 2020, Bruxelles appelait à faire du vaccin un bien public mondial. Les Échos reviennent sur la difficulté de réaliser ce projet pour plusieurs raisons. D'une part, tous les pays n'ont pas les mêmes capacités de production. D'autre part, peu de pays maîtrisent la nouvelle technologie ARN, conçu pour le développement des vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna. Une question est posée par le quotidien économique : doit-on rendre la formule des vaccins publique et accessible à tous ?

En matière de vaccination, celui qui fait figure de "champion du monde", selon Libération, c'est Israël. Le pays vient de de sortir de son troisième confinement durant lequel, une très grande campagne de vaccination a été menée. Résultat, près de la moitié de la population été vaccinée au moins une fois. Mais retrouver une vie "normale", précise le quotidien, il faut obtenir le badge vert, disponible sur smartphone et délivré par les autorités. Pour cela, il faut avoir reçu deux doses de vaccin. À l'heure actuelle, 40 % de la population est concernée, en priorité les personnes âgées.

Le Tournoi des Six Nations de rugby est lui aussi affecté par la pandémie. Le match prévu dimanche entre la France et l'Écosse au Stade de France a été reporté aux calendes grecques. À sa une, L'Équipe affiche le visage de Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France. Ce dernier est dans l'œil du cyclone après l'apparition de plusieurs cas positifs de Covid-19 dans son effectif. La ministre des Sports a ouvert une enquête pour comprendre comment un environnement censé "protégé" a pu devenir un "cluster en puissance", précise le quotidien sportif.

L'annonce de leur séparation a déchiré le cœur de millions de fans à travers le monde. Mais voilà que les Daft Punk reviennent sur le devant de la scène grâce... à la police indienne, rapporte India Today. Dans le cadre d'une campagne sur la sécurité routière, l'un des morceaux phares du groupe, "Instant Crush", a été rebaptisé en "Instant Crash" pour inciter les conducteurs de motos et de scooters de porter un casque.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine