Naufrage du X-Press Pearl au large du Sri Lanka : "un désastre écologique sans précédent"

Naufrage du porte-conteneurs X-Press Pearl au large du Sri Lanka
Naufrage du porte-conteneurs X-Press Pearl au large du Sri Lanka © France 24

À la une de la presse, ce jeudi 3 juin, le naufrage, au large du Sri-Lanka, d'un porte-conteneurs transportant des tonnes de produits chimiques, de matières plastiques et de fioul. Un désastre écologique sans précédent dans la région. Au Pakistan, l'inquiétude des journalistes et militants des droits de l'Homme face à la répression de la liberté d’expression par le gouvernement d'Imran Khan. Enfin, le Tour de France d'Emmanuel Macron et la formidable aventure d'une grand-mère centenaire et de sa petite-fille.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse, le naufrage, au large du Sri Lanka, du porte-conteneurs X-Press Pearl, qui transportait des tonnes de produits chimiques et de matières premières plastiques, dont la plupart sont tombés à la mer.

D'après The Daily Monitor, le navire contenait également 278 tonnes de fioul et 50 tonnes de gazole qui risquent maintenant de provoquer une marée noire. Le journal sri-lankais évoque "un désastre environnemental sans précédent", aux répercussions dévastatrices pour l’économie locale, le tourisme et la pêche, qui font vivre des milliers de familles sur la côte ouest du pays. Le retour à la "normale" va prendre des années, selon les spécialistes de l’environnement. Le dessinateur Chickera a du coup imaginé à quoi ressembleront dorénavant les dépliants touristiques vantant les charmes du Sri Lanka, déjà en proie à d’autres calamités : ses plages dorées, souillées par le carburant et les produits chimiques, ses paysages fabuleux, desséchés par le réchauffement climatique, sa gastronomie incroyable, désormais toxique, et sa liberté d’expression, menacée par le régime et les intérêts économiques.

La liberté d’expression et la liberté de la presse, également menacées au Pakistan, où le gouvernement a présenté, en début de semaine, une ordonnance très contestée, pour réglementer les médias. Le journal Dawn rapporte que le texte du gouvernement propose, notamment, d'établir des tribunaux spécifiques pour juger des affaires médiatiques, et qui pourront, à l’avenir, infliger des peines allant jusqu'à trois ans de prison et des amendes dissuasives aux producteurs de contenus. Le quotidien voit dans ces dispositions "une déclaration de guerre contre les journalistes" visant à "faire taire toutes les voix critiques" au Pakistan. Alors que plusieurs journalistes et militants des droits de l’Homme ont récemment été l'objet d'enquêtes, d'enlèvements, et d'arrestations liés à leurs activités, le journaliste pakistanais Hamid Mir s’alarme, dans The Guardian, des atteintes répétées du gouvernement d'Imran Khan contre la liberté de la presse. Il affirme avoir été lui-même privé d’antenne, après sa participation à une manifestation de soutien à Asad Ali Toor, un journaliste connu pour ses articles mettant en cause les autorités. Asad Ali Toor a été agressé la semaine dernière à son domicile par trois hommes armés, qui se sont présentés comme des agents des services de renseignement pakistanais, l'ISI. "Lorsque Imran Khan est arrivé au pouvoir, rappelle Hamid Mir, le Pakistan était classé 139e au classement mondial de la liberté de la presse. Aujourd’hui, il se situe à la 145e place".

En France, Emmanuel Macron a entamé, mercredi 2 juin, un "Tour de France" à la rencontre des Français, en vue de la présidentielle de l’année prochaine. Ce périple présidentiel, qui a débuté hier par une visite dans le petit village de Saint-Cirq-Lapopie, une commune du Lot, inspire beaucoup Le Figaro qui voit le président aller "au contact de la France éternelle". «Obligation jupitérienne ou nécessité de proximité ?" : le journal évoque "l’impression d’une oscillation entre deux logiques souvent perçues contraires l’une à l’autre, comme si la recherche du contact direct, par Emmanuel Macron, devait corriger le sentiment d’un excès de distance".

Pour Libération, qui file la métaphore vélocipédique, dessins de Coco à l’appui, le président "tente l’échappée", pour distancer Marine Le Pen, du Rassemblement national et Xavier Bertrand, des Républicains - deux futurs rivaux qui rétorqueront peut-être à Emmanuel Macron, que son "storytelling présidentiel mitterrandien sur son rapport charnel à la France est trop léché pour être sincère".

Un mot, également, des révélations du Guardian, qui affirme que Buckingham Palace a évité d’employer du personnel administratif issu des minorités ethniques jusque dans les années 1960. Le quotidien britannique dit avoir fait cette découverte après avoir exhumé des documents des Archives nationales. Des révélations pour le moins embarrassantes, après les récentes accusations de racisme au sein de la famille royale formulées par le prince Harry himself et sa femme Meghan, qui ont assuré qu’un membre des Windsor avait fait des remarques racistes sur la couleur de peau de leur futur bébé.

On ne se quitte pas là-dessus. À la rubrique "familles, je vous aime", cette fois, Le Figaro fait état de la belle aventure d’une centenaire et de sa petite-fille. Il y a trois ans, les médecins avaient assuré à Fiona Lauriol que sa grand-mère âgée alors de 101 ans était sur le point de mourir. Un diagnostic qui ne l'a pas dissuadé de la sortir de l'Ehpad où elle résidait pour l'emmener chez elle en Vendée, puis dans une série de voyages, en Espagne et au Portugal. Ils ont finalement duré deux ans, à bord d’un camping-car décoré d'un panneau "101 ans, mémé part en vadrouille". La vieille dame s’est finalement éteinte, en juin de l’année dernière. "Un dimanche, raconte sa petite-fille, je l'ai vue lutter, donc je lui ai murmuré l’oreille : 'Va mémé, ne t’en fais pas. Ce voyage-là, tu le fais seule. Mais sache que tu m’as beaucoup appris. Beaucoup amusée. Et je te promets d’écrire nos péripéties, pour graver ton histoire à tout jamais'".

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24