Focus

RD Congo : dans le Nord-Kivu, les autorités impuissantes face aux violences

La Monusco, la force de l'ONU en RD Congo, dit effectuer chaque mois plus de 1 000 patrouilles comme celle-ci.
La Monusco, la force de l'ONU en RD Congo, dit effectuer chaque mois plus de 1 000 patrouilles comme celle-ci. © France 24

Depuis six ans, Beni, dans le Nord-Kivu, est le théâtre de massacres quasi-quotidiens qui ont fait des centaines de morts, et déplacé des centaines de milliers de personnes. Il y a un an, l'armée congolaise lançait une grande offensive pour déloger les principaux auteurs de ces massacres : les ADF, un groupe armé originaire de l'Ouganda voisin. Mais loin d'être affaiblis, les rebelles ont multiplié les attaques : le nombre de victimes et de destructions a explosé. Les civils se retrouvent démunis et la Monusco, la force de l'ONU en RD Congo, peine à les protéger.