Avec le Brexit, la revanche de la langue française à Bruxelles ?

Avec le Brexit, la revanche de la langue française à Bruxelles ?
Avec le Brexit, la revanche de la langue française à Bruxelles ? © FRANCE 24

Cette semaine, nous vous proposons un débat spécial pour la journée de la Francophonie, célébrée le 20 mars. Avec l'entrée en vigueur du Brexit, l’anglais n’est plus langue officielle que de l’Irlande et de Malte, qui représente seulement 1,2 % de la population europénne. La place du français dans les institutions européennes devrait donc, en théorie, progresser. Cependant, la langue de Shakespeare est devenue au fil des années la langue de travail de l’UE et devrait le rester . Alors..."Do you speak French ?" ou "Parlez-vous français ?".

Publicité

Comme l'anglais, le français et l’allemand ont aussi le statut de langue officielle de la Commission européenne, mais apparaissent de moins en moins dans les documents de travail.

Comment défendre la place du français dans les institutions de l’Union européenne et auprès de ses citoyens ? Selon l’Observatoire de la langue française, au sein des pays membres de l’Union, le français est parlé par 118 millions de personnes, sur 450 millions d’Européens. Peut-il se maintenir? Ou même, devenir LA langue de référence à Bruxelles ?

A lire aussi sur France 24 >>> "Techniquer", "pourriel"... le "Dictionnaire des francophones" se veut à l'écoute du monde

 

Emission préparée par Isabelle Romero, Céline Schmitt, Perrine Desplats et Mathilde Bénézet

 

En partenariat avec le Parlement européen

 

Le contenu de la présente publication reflète uniquement la position de l'auteur et relève de sa seule responsabilité. Le Parlement européen n’assume aucune responsabilité quant à l’usage qui pourrait être fait des informations qu’elle contient

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine