Info éco

Le Boeing 737 Max autorisé à reprendre son envol aux États-Unis

Depuis mars 2019, près de 400 appareils Boeing 737 Max étaient interdits de vol.
Depuis mars 2019, près de 400 appareils Boeing 737 Max étaient interdits de vol. © DR

Le régulateur américain a donné mercredi son feu vert à la reprise des vols commerciaux du Boeing 737 Max. L'avion, impliqué dans deux crash, est cloué au sol depuis 20 mois. 

Publicité

La fin du calvaire pour Boeing et son avion phare, le Boeing 737 Max. Depuis mars 2019, près de 400 appareils étaient interdits de vol à la suite de la décision de la Federal Aviation Administration (FAA). Une décision prise après deux crashs successifs en Indonésie, puis en Éthiopie, qui ont coûté la vie à 346 personnes au total. Les enquêtes avaient démontré un dysfonctionnement du système antidécrochage de l'avion.

Alors que le 737 Max représentait autour de 80 % du carnet de commandes du constructeur américain, cette décision a eu une implication immédiate sur les résultats du groupe, qui pour la première fois depuis 2011 a été dépassé par son concurrent, l'européen Airbus.

Le feu vert de la FAA ne signifie pas néanmoins que les vols du moyen-courriers reprendront tout de suite. Il faudra vérifier l'ensemble de la flotte et former à nouveau les pilotes, explique à France 24, l'un des porte-parole du groupe. Et puis, pour voir ces appareils revoler dans le ciel européen, il faudra attendre également l'autorisation du régulateur européen, l'AESA. Mais cette dernière devrait suivre rapidement. L'agence avait considéré dès le mois d'octobre dernier que le 737 Max était suffisamment sûr pour voler. 

Un tel feu vert représente également une bonne nouvelle pour un certain nombre de fournisseurs de Boeing en France et notamment pour Safran, Michelin ou encore Thales, qui souffrent beaucoup depuis l'arrêt des vols de l'appareil et encore plus depuis la crise du Covid-19.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine