Journal de l'Afrique

Présidentielle en Guinée : l'UA et la Cédéao "satisfaites", l'opposition dénonce des "fraudes"

Représentants de l'UA et la Cédéao à Conakry, mardi 20 octobre.
Représentants de l'UA et la Cédéao à Conakry, mardi 20 octobre. © France 24

Les grandes organisations africaines jugent que l'élection présidentielle de dimanche en Guinée s'est déroulée de manière "régulière". L'Union africaine et la Cédéao affirment être satisfaites du processus électoral. Le principal parti d'opposition, l'Union des forces démocratiques (UFDG), a dénoncé une "fraude à grande échelle". Le pays attend toujours l'annonce des résultats officiels. Nous serons à Conakry dans ce journal, avec notre envoyé spécial Elimane Ndao.

Publicité

Plus de 1 000 manifestants rassemblés pacifiquement sur un péage à Lagos, capitale économique du Nigeria, ont été dispersés mardi soir par de "nombreux" tirs, après l'entrée en vigueur d'un couvre-feu total pour tenter d'éteindre un mouvement populaire qui ne cesse de s'étendre à travers le pays. Les manifestations de la jeunesse contre les violences policières se sont étendues à des contestations contre le pouvoir, et ont dégénéré dans plusieurs grandes villes, notamment à Lagos, la capitale économique où un couvre-feu a été imposé jusqu'à nouvel ordre.

Une évasion massive a eu lieu à Beni, dans l'est de la RD Congo. Des centaines de prisonniers se sont enfuis de la prison de Kangbayi après une attaque attribuée au groupe armé ADF, une milice ougandaise active dans l'est du pays. 

Enfin, nous poursuivons notre tour de la Côte d'Ivoire. La deuxième étape de ce périple est Gagnoa, l'un des principaux fiefs du peuple bété et ville natale de l'ex-président Laurent Gbagbo. Sur place, les habitants déplorent le manque d'infrastructures dans la ville.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine