Journal de l'Afrique

Violences en Guinée : plusieurs opposants visés par la justice

Cellou Dalein Diallo à Conakry jeudi 12 novembre.
Cellou Dalein Diallo à Conakry jeudi 12 novembre. © France24

En Guinée, plusieurs opposants politiques et de la société civile sont dans le viseur de la justice. Dans une sortie médiatique, le procureur de la République a fait le point sur les procédures en cours après les violences post-électorales qui ont fait plusieurs morts dans le pays. Parmi les personnes poursuivies, des proches collaborateurs de l'opposant Cellou Dalein Diallo qui conteste toujours la victoire d' Alpha condé. Il estime que c'est une déclaration de guerre à l'encontre de son parti. Les explications de Malick Diakité, notre correspondant à Conakry dans ce journal.

Publicité

Dans ce journal, nous irons également en Ethiopie, où de nombreux civils ont été tués lors d'un massacre dans la région du Tigré. Selon Amnesty international, les auteurs seraient des forces loyales au parti au pouvoir dans cette région dissidente. Depuis une semaine, une opération militaire est en cours et a fait plusieurs centaines de morts. A Addis Abeba, des centaines de personnes se sont rassemblées à l'appel des autorités municipales pour afficher leur soutien à cette opération militaire.

Nous revenons aussi sur la vie de Jerry Rawlings, ancien président du Ghana, qui s'est éteint à l'âge de 73 ans. Il a été un militaire et a participé à deux coups d'Etat, avant d'être le premier président élu démocratiquement du pays. Ses 20 ans au pouvoir auront marqué son pays, comme tout le continent.

Enfin, c'est le rendez-vous annuel attendu des amoureux d'art contemporain à Paris : Akaa, "Also known as Africa". Cette foire présente chaque année un choix éclectique de talents célébrant l'art africain. L'événement physique est annulé, mais Akaa ne s'avoue pas vaincue et organise une version digitale.

 

 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine