Journal de l'Afrique

Algérie : six mois de prison pour un étudiant accusé de "complot contre l'État"

Algérie: six mois ferme pour un étudiant accusé de "complot contre l'Etat"
Algérie: six mois ferme pour un étudiant accusé de "complot contre l'Etat" © AFP

Walid Nekkiche, un étudiant contestataire algérien, a été condamné à six mois de prison ferme. Il était accusé notamment de "complot contre l'État" et le procureur avait requis la perpétuité. En détention préventive depuis plus d'un an, Walid Nekkiche a finalement pu recouvrer sa liberté mardi. Durant le procès le jeune homme a affirmé avoir été "agressé sexuellement, physiquement et verbalement par les services de sécurité lors de son interrogatoire". Saïd Salhi, vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme, répond à Célia Caracena.

Publicité

Nous revenons également sur cette frappe aérienne au Mali menée début janvier dans la région de Douentza, considérée par certains comme une bavure de l'armée française. Deux versions s'opposent : celle de l'armée française, qui affirme avoir frappé des jihadistes, et celle des villageois, pour qui un mariage a été pris pour cible

Également au programme, les évêques du Congo-Brazzaville qui ont émis de "sérieuses réserves" sur l'organisation et la transparence du scrutin présidentiel du 21 mars. Le chef de l'État sortant, Denis Sassou Nguesso, qui cumule 36 ans à la tête du pays, est candidat à un quatrième mandat.

Enfin, un avion d'une nouvelle compagnie malienne, Sky Mali, s'est posé à Tombouctou. C'est le premier vol commercial à rallier la ville des "333 saints" du nord-ouest malien depuis son passage sous le joug des jihadistes en 2012 et 2013.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine