"Affaire Sonko" au Sénégal : le président Macky Sall appelle au calme

LE JOURNAL DE L'AFRIQUE
LE JOURNAL DE L'AFRIQUE © France 24

Le président sénégalais a pris la parole lundi soir après plusieurs jours de violences consécutifs à l'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko dans une affaire de mœurs. Face à l'escalade dans le pays, Macky Sall a appelé au calme et à "éviter la logique de l'affrontement". Il a aussi annoncé un allègement du couvre-feu de minuit à 5 h du matin pour améliorer la situation économique. Dans ce journal, Malick Sall, ministre sénégalais de la Justice, répond aux questions de Meriem Amellal sur les tensions actuelles.

Publicité

Également au sommaire de ce journal :

En Côte d'Ivoire, un Premier ministre par intérim a été nommé pour remplacer le titulaire du poste, Hamed Bakayoko, 56 ans, hospitalisé à l'étranger. La présidence a annoncé que Patrick Achi, secrétaire général de la présidence ivoirienne, "exerce à titre intérimaire les fonctions de Premier ministre".

En Centrafrique, à Bangui, un convoi humanitaire de la Croix rouge a pu arriver à destination sans escorte armée. Une première dans un contexte où le pays fait face à une coalition de groupes rebelles qui tentent de prendre le contrôle du pays depuis la présidentielle de décembre 2020.

Au Cameroun et au Maroc, de plus en plus de femmes s’expriment contre les violences sexuelles. Plusieurs associations émergent dans ces pays. À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, nos correspondants sur place ont pu recueillir des témoignages poignants.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine