Mali : l'ONU accuse l'armée française d'avoir tué des civils à Bounti, Paris dément

Mali : L'ONU accuse l'armée française d'une "bavure", la France dément
Mali : L'ONU accuse l'armée française d'une "bavure", la France dément © FRANCE 24

L’ONU accable l’armée française après une enquête. En janvier, une frappe aérienne conduite par la force Barkhane aurait tué 19 civils dans le village de Bounti, au centre du Mali. La France affirme qu’elle visait des jihadistes. Le rapport publié par la mission de l'ONU au Mali (Minusma) constitue la plus grave mise en cause d'une opération de la force antijihadiste Barkhane par les Nations unies depuis le début de l'engagement français au Sahel en 2013. Le ministère français des Armées a de nouveau réfuté toute bavure.

Publicité

La Cour pénale internationale a confirmé la condamnation à 30 ans de prison contre l'ex-chef de guerre Bosco Ntaganda. L’homme avait été condamné pour des crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis en République démocratique du Congo au début des années 2000.

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a présenté à Madrid, au côté du président Ghanéen Nana Akufo-Addo, le plan Focus Afrique 2023. Un plan de développement et d’investissement sur le continent. Dans ce journal nous serons avec Arancha Gonzalez, la ministre espagnole des Affaires étrangères.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine