Édition spéciale : le président malien et son Premier ministre écartés, incertitude à Bamako

L'homme fort du pouvoir malien, le colonel Assimi Goïta, a indiqué avoir déchargé de leurs prérogatives le président et le Premier ministre de transition.
L'homme fort du pouvoir malien, le colonel Assimi Goïta, a indiqué avoir déchargé de leurs prérogatives le président et le Premier ministre de transition. © ORTM archives

L'homme fort du pouvoir malien, le colonel Assimi Goïta, a déchargé de leurs prérogatives le président et le Premier ministre de transition, coupables selon lui de tentative de "sabotage". L’Union européenne dénonce "un coup d'État dans le coup d'État".

Publicité

Le principal syndicat malien a par ailleurs annoncé suspendre la grève lancée cette semaine, pour ne pas aggraver la crise politique dans laquelle est plongé le Mali.

Dans cette édition spéciale du Journal de l'Afrique nous irons à Bamako, et vous entendrez l'analyse de Bréma Ely Dicko, sociologue à l’Université de Bamako, conseiller pendant plusieurs mois du Premier ministre déchu Moctar Ouane.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24