La dent de Patrice Lumumba restituée par la Belgique, la famille demande justice

Des "excuses" réitérées et "enfin" un cercueil, 61 ans après l'assassinat : la Belgique a restitué, lundi 20 juin, à la République démocratique du Congo, lors d'une cérémonie empreinte d'émotion, une dent du héros congolais de l'indépendance Patrice Lumumba. Sa dépouille va rejoindre un mémorial à son nom à Kinshasa. Jean-Jacques Lumumba, petit-neveu de l'ex-Premier ministre assassiné en 1961, décrypte pour France 24 la nouvelle phase des relations entre la RDC et son ex-puissance coloniale.

Publicité

Les dirigeants d'Afrique de l'Est se sont mis d'accord, lundi 20 juin, sur la mise en place d'une force régionale pour tenter de mettre fin au conflit dans l'Est de la République démocratique du Congo, a indiqué la présidence kényane. Cette annonce intervient à l'issue d'une réunion à Nairobi des sept membres de la Communauté d'Afrique de l'Est consacrée à la situation sécuritaire dans la région très troublée de l'Est de la RDC. Bastien Renouil, correspondant de France 24 à Nairobi, fait le point sur cette rencontre.

Un nouveau bilan du gouvernement malien fait état de 132 civils tués au cours des trois derniers jours dans les localités de Diallassagou, Dianweli et Deguessagou (centre du Mali) lors d’attaques attribuées à des jihadistes. Élu originaire de la région touchée et proche de plusieurs victimes, le président de parti politique Nouhoum Togo relate depuis Bamako les informations qu'il a obtenu sur la tuerie.

La Guinée retient son souffle avant une manifestation convoquée le 23 juin, alors que les marches sont interdites dans le pays. Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), principale plate-forme de la société civile, appelle en effet à dénoncer la durée de la transition mais aussi exiger l'ouverture d'un dialogue. Pour faire baisser les tensions, des religieux ont tenté une médiation entre les différentes parties, en rencontrant notamment dimanche le FNDC. Les précisions de Malick Diakité, correspondant à Conakry.

Ce 20 juin marque la 22e Journée mondiale des réfugiés. À cette occasion, nous partons en Afrique du sud. La Constitution y certifie que chaque enfant a droit à l'éducation, mais la réalité est tout autre : les écoles sont surchargées et donnent la priorité aux petits Sud-Africains. Les enfants de réfugiés se retrouvent très souvent déscolarisés. Une ONG tente de pallier cette situation en offrant des cours a ceux qui n'ont pas la chance d'aller à l'école. Le reportage de Caroline Dumay et Stephen Carstens.

Cheffe d'édition : Célia Caracena

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l'application France 24