"Le féminisme peut apporter beaucoup à l’économie", selon l'économiste Hélène Périvier

L'ENTRETIEN
L'ENTRETIEN © France 24

Avec un quart de femmes parmi ses représentants, l’économie est la science sociale la moins féminisée. Revenant sur les différentes théories de l’histoire de cette discipline, Hélène Périvier, économiste à l’OFCE - Sciences Po, lève le voile sur l’essentialisme désuet de ses concepts fondateurs. Dans son livre, "L’économie féministe" (éd. Presses de Sciences-po), elle met au jour les ressorts d’une organisation sociale pensée par des hommes, et mise au service d’une société dirigée par eux.