L'Entretien

Réfugiés palestiniens : "L'UNRWA est au bord de la faillite financière"

© France24
13 mn

Philippe Lazzarini, haut-commissaire des Nations unies en charge des réfugiés palestiniens (UNRWA), s’inquiète de la situation financière de son organe onusien. Les salaires de ses employés à la fin 2020 ont uniquement pu être payés grâce à l’emprunt et à des contributions de dernière minute. Mais avec l’arrivée de Joe Biden, il ne désespère pas d’un retour de l’aide américaine, stoppée depuis 2018 par Donald Trump.

Publicité

Philippe Lazzarini est optimiste sur le retour du financement américain, selon les déclarations officielles et les bruits de couloir dont il a eu connaissance. Quant au montant de cette aide des États-Unis, qui s'élevait 360 millions de dollars par an avant 2018, il en admet la nécessité, bien qu'il faille selon lui se montrer "réaliste".

Le haut-commissaire presse aussi les pays du Golfe à reprendre leurs investissements pour l'UNRWA, ceux-ci ayant été sensiblement réduits depuis le rapprochement diplomatique de ces pays avec Israël. Philippe Lazzarini reste toutefois optimiste sur le retour d’un financement important de la part des Émirats Arabes Unis.

De plus, l’épidémie de Covid-19 faisant des ravages dans les camps de réfugiés palestiniens, il redoute également une "pauvreté pandémique".

Enfin, à ceux qui plaident pour une fermeture de cet organe de l’ONU, Philippe Lazzarini répond qu’une telle décision entraînerait non seulement un désastre humanitaire, mais provoquerait surtout des ravages dans une région déjà frappée par de nombreuses crises.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine