L'Entretien

Masrour Barzani : les tirs de roquettes sur une base d'Erbil sont une "attaque terroriste"

L'Entretien de France 24, avec Masrour Barzani.
L'Entretien de France 24, avec Masrour Barzani. © France 24

Dans un entretien exclusif donné à France 24, le Premier ministre du Kurdistan irakien, Masrour Barzani, déclare que l'attaque à la roquette du 15 février contre une base aérienne d'Erbil accueillant des soldats américains est "certainement une attaque terroriste". Il ajoute qu'une enquête préliminaire a donné "une bonne indication de qui était derrière tout cela".

Publicité

L'enquête sur l'attaque, le 15 février, de la base aérienne d'Erbil accueillant des forces américaines a bien progressé, assure Masrour Barzani dans un entretien accordé à France 24. Le Premier ministre du Kurdistan irakien refuse cependant de donner des détails supplémentaires en attendant les conclusions de l'enquête.

Interrogé par Marc Perelman, Masrour Barzani réitère la menace constante que représente l'organisation État islamique dans la région. Le groupe jihadiste "se réorganise en ce moment même", assure-t-il.

Selon lui, les jihadistes profitent d'un vide sécuritaire dans la zone contestée entre la région du Kurdistan et le gouvernement central de Bagdad. "Ils ont réussi à recruter davantage et ont mené des opérations contre les forces de sécurité irakiennes, et même dans certains cas contre des civils", affirme-t-il. Le groupe État islamique "reste donc un problème majeur". Le Premier ministre du Kurdistan irakien estime que la communauté internationale doit donc surveiller de près la situation.

Au cours de l'entretien, Masrour Barzani évoque également le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) – parti turc considéré comme terroriste par Ankara –, affirmant qu'il est responsable d'une incursion militaire turque majeure dans la région. Interrogé sur l'éventuelle instauration d'une "zone de sécurité" turque dans sa région – comme celles que la Turquie a créées dans la Syrie voisine –, il déclare qu'il préfère s'assurer qu'une solution pacifique soit trouvée une bonne fois pour toutes.

Enfin, Masrour Barzani qualifie d'"historique" la visite du pape François dans la région la semaine prochaine, estimant qu'il s'agit d'un hommage non seulement aux chrétiens de la région mais aussi à la coexistence pacifique au Kurdistan irakien. Il espère que cette visite suscitera un soutien international accru aux réfugiés et à ceux qui ont été déplacés dans la région.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine