Edi Rama, Premier ministre albanais : "La corruption laisse la place à l'État de droit en Albanie"

L'ENTRETIEN
L'ENTRETIEN © FRANCE 24

L’Albanie espère l'ouverture officielle, dès la fin du mois de juin, des négociations d'adhésion de son pays à l'Union européenne, bloquées depuis plusieurs années. Le Premier ministre albanais Edi Rama demeure prudent, même s'il pense que son pays devrait "normalement" obtenir le feu vert de Bruxelles. Ce francophone estime que l’Albanie est engagée dans une "bataille" pour réformer son système judiciaire face à la corruption, un signe selon lui de l'avènement d’une "démocratie fonctionnelle".