Invité du jour

Vanessa Nakate : "Les pays riches et responsables doivent payer pour la crise climatique"

Audio 14:51

Activiste pour le climat et cofondatrice de Rise Up Movement et Fridays For Future Uganda, Vanessa Nakate fait partie d'un groupe de représentantes de la société civile ougandaise actuellement en Europe. Elles témoignent des impacts négatifs de projets pétroliers de Total en Ouganda et Tanzanie, en matière de droits humains et d'environnement. Ils dénoncent également les menaces et harcèlement auxquels certains d'entre eux font face en tant que défenseurs des droits et de l’environnement. 

Publicité

La jeune militante écologiste ougandaise Vanessa Nakate, 25 ans, milite contre un projet pétrolier de Total dans un parc naturel de son pays. Sur France 24, elle en appelle au soutien du gouvernement français.

En novembre 2021, elle a fait la une du célèbre hebdomadaire américain Time magazine. Une reconnaissance internationale pour cette militante qui a multiplié pendant plusieurs années les actions pour réveiller les consciences sur la crise climatique dans son pays.

"L'une des réalités assez horribles de cette crise climatique est que ceux qui sont les plus impactés sont les moins responsables" assène la militante, rappelant que le continent africain représente moins de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) mondiales, alors qu'il est le plus touché par les effets du réchauffement climatique.

Vanessa Nakate regrette que malgré l'extraction de ressources - notamment de pétrole en Afrique australe - censée participer au développement économique des régions, la pauvreté demeure forte. "Les bénéfices sont rapatriés dans les pays d'origine des projets alors que la pollution reste", déplore-t-elle.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine