Accéder au contenu principal
Journal de l'Afrique

Libye : selon l'ONU, des gardes du camp bombardé auraient tiré sur des migrants

Capture d'écran France 24

L'ONU assure que des gardes libyens ont ouvert le feu sur des migrants qui prenaient la fuite lors du bombardement, mardi, du camp de détention de Tajoura, près de Tripoli. À Banjul, les Gambiens sont sortis dans la rue pour dénoncer les violences sexuelles. Un défilé qui intervient quelques jours après le témoignage d'une jeune femme qui accuse l'ancien président Yahya Jammeh de l'avoir violée. Enfin, l'Algérie se prépare à un 20e vendredi de manifestation hautement symbolique.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.