Accéder au contenu principal

Attentat-suicide en Turquie : au moins 10 morts, Ankara accuse l'organisation État islamique

La majorité des victimes de l'explosion survenue à Istanbul sont des citoyens allemands.
La majorité des victimes de l'explosion survenue à Istanbul sont des citoyens allemands. Bulent Kilic, AFP

L’auteur de l'attentat-suicide qui a tué au moins 10 personnes lundi dans le centre historique d'Istanbul est un jihadiste de l’État islamique d'origine saoudienne, affirme le gouvernement turc. Neuf victimes sont des citoyens allemands.

Publicité

L'auteur de l'attentat-suicide qui a frappé, mardi 12 janvier, le centre historique d'Istanbul, en Turquie, est un jihadiste de l'organisation État islamique, a annoncé le Premier ministre turc Ahmet Davutoğlu. Le terroriste est un saoudien, selon le président Recep Tayyip Erdogan, du nom de Nabil Fadl, affirme quant à lui le quotidien turc Hurriyet.

Selon le bureau du gouverneur d'Istanbul, le premier bilan s'élève à au moins 10 morts, dont neuf Allemands, et 15 blessés. "La plupart de ceux qui ont été tués sont des étrangers", a déclaré le vice-Premier ministre Kurtulmus, Il a également indiqué que deux des blessés étaient dans un état grave. Ahmet Davutoğlu a déclaré que l’auteur de l’attentat suicide est un djihadiste appartenant au groupe État Islamique.

Un Norvégien également parmi les victimes

Selon la chaîne d'information CNN-Türk, six touristes allemands figurent également parmi les blessés. Le ministère norvégien des Affaires étrangères a pour sa part indiqué qu'un de ses ressortissants figurait parmi les victimes.

Berlin a recommandé "avec insistance" aux Allemands d'éviter "provisoirement" les "attractions touristiques" à Istanbul, alors que Paris a conseillé aux Français d'éviter le secteur de l'attentat.

La déflagration, très puissante, s'est produite à 10 h 18 locales (08 h 18 GMT) dans le quartier de Sultanahmet, sur l'ancien hippodrome qui borde la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée bleue, les deux monuments les plus visités d’Istanbul.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.