Accéder au contenu principal
ONU - RAPPORT

Des catastrophes naturelles plus meurtrières

3 min

Les catastrophes naturelles - inondations, sécheresses, tempêtes - ont fait davantage de victimes en 2007, particulièrement en Asie, selon un rapport publié aux Nations unies.

Publicité

Les catastrophes météorologiques - inondations, sécheresses, tempêtes, vagues de chaleur - ont fait davantage de victimes l'an dernier, particulièrement en Asie, selon un rapport publié vendredi aux Nations unies.

Les inondations, qui représentent la grande majorité des catastrophes liées au climat, ont tué 8.382 personnes l'an dernier, soit beaucoup plus que la moyenne des sept années précédentes (5.407 morts), a indiqué le Centre de recherche sur l'épidémiologie des désastres (Cred) de l'Université catholique de Louvain (Belgique), lors d'une conférence de presse à Genève.

Les catastrophes naturelles en tout genre (météorologiques, mais aussi séismes, etc) ont fait au total 16.517 morts l'année passée à la surface du globe, soit moins qu'en 2006 (21.342 morts). Le nombre de personnes frappées s'est en revanche considérablement accru, atteignant près de 200 millions contre 135 millions en 2006, selon l'étude annuelle du Cred.

Sur ce total, la grande majorité (164 millions) ont été victimes d'inondations, dont la moitié en Chine durant les crues des mois de juin et juillet, a précisé la directrice du Cred, Debarati Guha-Sapir. Entre 2000 et 2006, 95 millions de personnes étaient touchées en moyenne chaque année par des inondations.

Sans vouloir se prononcer sur l'effet du changement climatique, Mme. Guha-Sapir a noté que les phénomènes météorologiques tuaient de plus en plus de gens: les tempêtes ont fait ainsi 5.970 morts l'an dernier contre 3.127 en moyenne depuis le début de la décennie.

Cet accroissement paraît lié au développement anarchique de l'urbanisme en zone inondable dans les grands pays émergents d'Asie.

"C'est directement en rapport avec les politiques de développement ou plutôt leur absence", a déclaré Mme Guha-Sapir. A l'avenir, "la Chine et l'Inde vont certainement subir une augmentation" des inondations, a-t-elle prédit.

L'an dernier, les 10 événements les plus meurtriers ont tous été liés à la météo sauf un, le tremblement de terre d'août au Pérou (519 morts).

Le Bangladesh a subi les deux catastrophes les plus graves, avec le cyclone Sidr en novembre (4.234 morts) et les inondations de l'été (1.110 morts).

Plus généralement, l'Asie a été de loin la plus touchée par les catastrophes. Le continent a subi huit des dix événements les plus graves, les deux autres étant le Pérou et la Hongrie, victime d'une vague de chaleur estivale qui a tué 500 personnes.

Les Etats-Unis ont subi le plus grand nombre de catastrophes naturelles (22), devant la Chine (20) et l'Inde (18).

Rapporté à la population, c'est la Macédoine, frappée par une vague de chaleur, qui a le plus souffert des catastrophes, avec 49.000 personnes tuées ou affectées pour 100.000 habitants.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.