Accéder au contenu principal

La Côte d'Ivoire s'offre le Nigeria

Les coéquipiers de Didier Drogba ont remporté le premier choc de la CAN (1-0) face à une équipe nigériane qui n'a pourtant pas démérité.

Publicité

La Côte d'Ivoire a remporté le choc du premier tour contre le Nigeria (1-0) grâce à une action individuelle géniale de Salomon Kalou (67) qui a déverrouillé un match serré et bien lancé la Coupe d'Afrique (CAN-2008) des "Eléphants" dans le groupe le plus relevé, lundi à Sekondi.


On attendait Didier Drogba, l'idole de tout un peuple, c'est son coéquiîer de Chelsea qui a libéré la Côte d'Ivoire. Le jeu était si cadenassé qu'il a fallu le slalom de Kalou, un modèle d'épure, sans le moindre crochet trop large. Il s'est enfoncé dans la défense nigériane comme dans de la purée d'igname bouilli avant de battre Austine Ejide.


Les deux équipes semblaient tellement se craindre qu'elles ne se livraient pas. Les Ivoiriens attaquaient à trois contre six et perdaient trop de temps à remonter le ballon pour désarçonner la défense nigériane, un des points forts des "Super Eagles". Les "Eléphants" pratiquaient une espèce de "toque" à la sud-américaine, fait de redoublement de passes, mais trop lent pour profiter du punch de ses attaquants, Didier Drogba et Aruna Dindane.


Le Nigeria procédait différemment, en conservant la balle en attendant une fenêtre de tir pour lancer ses flèches, Obafemi Martins et Yakubu Ayegbeni.


Mais ces schémas tactiques étaient entravés par le manque de dynamisme des joueurs, à commencer par les plus attendus d'entre eux. Drogba, notamment, est resté empêtré dans la défense et n'a brillé que sur quelques déviations. Nwankwo Kanu, côté nigérian, n'a pas pu orienter le jeu comme il le voulait et a dû sortir sur blessure.


Le jeu était si fermé qu'avant le but de Kalou, le joueur le plus en vue, à son corps défendant, a été le gardien ivoirien Boubacar "Copa" Barry. Il effrayait une première fois coéquipiers et supporters en relâchant un ballon sur une frappe de John Obi Mikel (11), puis ne bougeait pas d'un lacet quand une terrible frappe de Taye Taiwo s'écrasait sur le poteau (15) avant d'être trop court sur une sortie (20)!

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.