Accéder au contenu principal
TENNIS - OPEN D'AUSTRALIE

Qualification pour les demi-finales

4 min

Le Suisse Roger Federer, numéro 1 mondial, s'est qualifié pour les demi-finales de l'Open d'Australie en battant l'Américain James Blake (numéro 12) 7-5, 7-6 (7/5), 6-4, mercredi à Melbourne.

Publicité

Le Suisse Roger Federer, N.1 mondial, s'est qualifié pour les demi-finales de l'Open d'Australie en battant l'Américain James Blake (N.12) 7-5, 7-6 (7/5), 6-4, mercredi à Melbourne.

Il rencontrera vendredi le Serbe Novak Djokovic (N.3) pour une revanche de la finale du dernier US Open qu'il avait remportée. Plus original, le précédent match entre les deux joueurs, à Montréal, s'était soldé par une victoire du jeune Serbe de 20 ans, dernier entrant dans le trio majeur du tennis mondial.

La première demi-finale opposera jeudi l'Espagnol Rafael Nadal à la révélation du tournoi, le Français Jo-Wilfried Tsonga.

Federer sera présent pour la quinzième fois d'affilée dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem, améliorant ainsi un record qu'il avait pris il y a une an et demi à son idole Rod Laver (10).

En quart de finale mercredi, il a battu James Blake en trois sets 7-5, 7-6 (7/5), 6-4. Comme souvent entre les deux hommes, l'affrontement a été de très haut niveau et le tenant du titre est toujours resté maître de la situation en haussant son niveau de jeu sur les points importants.

"Il sert bien, il sait remettre la balle en jeu quand il faut et lorsqu'il passe à l'offensive il fait très mal. Ce sont à peu près toutes les facettes qu'il faut avoir dans le jeu", a commenté l'Américain (N.12).

Grâce à cette victoire, sa huitième en autant de matches contre Blake, le Suisse est désormais sûr de conserver la première place mondiale lundi prochain pour la 209e semaine d'affilée, là aussi un record battu en fin d'année dernière.

Si Federer avait perdu avant la demi-finale, Nadal aurait pu le dépasser en remportant le tournoi, mais la perspective ne semble pas l'avoir inquiété outre mesure.

"J'avais entendu des rumeurs comme quoi je pouvais la perdre", a-t-il plaisanté au micro de Jim Courier, l'ancien champion américain, qui fait le speaker dans la Rod Laver Arena.

Djokovic a lui aussi fait forte impression face à David Ferrer, battu 6-0, 6-3, 7-5, même si une nette baisse de régime en fin de troisième set a failli remettre en jeu l'Espagnol.

Le N.3 mondial a manqué quatre balles de match à 5-4 sur service adverse, puis s'est fait remonter à 5-5 en perdant sa mise en jeu. Il n'a pas été loin non plus de perdre aussi son sang-froid en s'énervant contre le public trop bruyant à son goût.

"J'ai beaucoup de pression, c'est parfois difficile de garder son calme sur le court. Je ne devrais pas me laisser déconcentrer", a reconnu Djokovic, qui a profité de l'incapacité de son adversaire, N.5 mondial, à s'engouffrer dans la brèche.

Le Serbe, qui disputera sa première demi-finale à l'Open d'Australie, a maintenant atteint le dernier carré de tous les tournois du Grand Chelem après Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open l'année dernière.

Sa qualification a complété le triomphe de la Serbie, qui aura trois représentants en demi-finale, une performance extraordinaire pour un petit pays de 10 millions d'habitants. Il ne s'agit pas d'une première car Djokovic, Jelena Jankovic et Ana Ivanovic avaient réussi la même performance lors du dernier Roland-Garros.

Jankovic s'est qualifiée mardi en battant la championne en titre Serena Williams et affrontera la Russe Maria Sharapova, grande favorite pour le titre depuis sa victoire sur la N.1 mondiale Justine Henin.

Ivanovic, 20 ans, a fini d'éliminer la famille Williams en sortant en deux manches 7-6 (7/3), 6-4 la soeur aînée Venus, à qui elle n'avait jamais réussi à prendre un set en quatre confrontations.

La Belgradoise sera favorite face à Daniela Hantuchova, qui a battu la jeune Polonaise de 18 ans Agnieszka Radwanska 6-2, 6-2.

La Slovaque a connu une longue éclipse après s'être révélée très jeune (elle avait été N.5 mondiale en 2002, à 19 ans). Elle obtient le meilleur résultat de sa carrière en Grand Chelem, récompense d'une lente remontée vers le sommet.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.