CAN 2008

Les stars de la CAN 2008

4 mn

Vitrine internationale du football continental, la CAN 2008 a permis d’admirer l'élite africaine. De Drogba (photo) à Eto’o en passant par Essien, revue non exhaustive des stars de la CAN 2008.

Publicité

Les stars mondiales :


Didier Drogba : sacré meilleur joueur africain à plusieurs reprises, l’attaquant ivoirien de Chelsea est un des meilleurs joueurs du monde. S’il collectionne les titres en Angleterre, son palmarès international reste vierge. Finaliste malheureux de la CAN 2006 avec les Eléphants, l’idole de la Côte d’Ivoire rêve d’offrir un deuxième titre continental à ses compatriotes, après celui de 1992.

Samuel Eto’o Fils : le Camerounais, qui a connu une année 2007 cauchemardesque, est l’autre géant du football africain. En Espagne, il est autant adulé par les supporters du Barça qu’il est craint par les défenseurs adverses. Elégant et insaisissable sur un terrain, sa précision et sa vitesse d’exécution seront très précieuses aux Lions Indomptables.


Michael Essien : l’increvable milieu tout terrain de Chelsea et grande vedette de la sélection ghanéenne en l’absence de Stephen Appiah portera sur ses épaules les espoirs de tout un peuple, celui du Ghana, pays organisateur de la CAN. Les Black Stars peuvent compter sur son expérience, son abnégation et sa puissance qui font sa renommée sur le Vieux Continent.


Frédéric Kanouté : convoité par les plus grands clubs européens, le buteur du FC Séville et de la sélection malienne a démontré ces deux dernières saisons l’étendue de son talent sur la scène européenne, en remportant deux Coupes de l'UEFA et une Supercoupe d'Europe. Nonchalant en apparence en raison de sa grande taille, son sens du but pourrait faire des ravages au Ghana.


Les valeurs sûres :


Recruté par Barcelone au cours de l’été dernier, le milieu défensif ivoirien Yaya Touré s’est imposé avec une facilité déconcertante dans l’entrejeu catalan. Il sera, avec le défenseur central d’Arsenal Abib Kolo Touré, un des piliers de la sélection ivoirienne. Le Mali dispose avec le milieu du Real Madrid, Mahamadou Diarra, et le Sévillan Seydou Keïta, d’une paire d’as capables de tuer dans l’œuf toute velléité offensive adverse. Avec Obafemi Martins (Newcastle) et John Utaka (Portsmouth), le Nigeria dispose de deux flèches insaisissables capables de transpercer à tout moment les défenses les plus hermétiques. La sélection guinéenne peut battre n’importe quelle équipe quand Pascal Feindouno, le feu follet stéphanois, est dans un grand jour. Buteur providentiel de l’OM, Mamadou Niang est en grande forme. Il essaiera avec la star du football sénégalais El Hadji Diouf d’offrir un premier titre continental au Sénégal. Il faudra également surveiller l’attaquant égyptien Mohamed Aboutreika, véritable idole au pays des Pharaons avec Ahmed Hassan.



Les joueurs à surveiller:



Incontournables en Ligue 1, les Marocains Youssef Hadji (Nancy) et Marouane Chamakh (Bordeaux) se chargeront de l’animation offensive des Lions de l’Atlas aux côtés de Tarik Sektioui, le virevoltant milieu offensif du FC Porto. Le Nigerian John Obi Mikel, impressionnant à Chelsea, sera un élément clé de l’entrejeu des Super Eagles. Du côté de la Tunisie, les recruteurs européens ont noté sur leurs tablettes les noms du meneur de jeu Yacine Chikhaoui, qui brille au FC Zurich, et celui du redoutable buteur de l’Etoile du Sahel Amine Chermiti. Menée par Didier Drogba, l’armada offensive ivoirienne est également composée du véloce Salomon Kalou (Chelsea) et du bulldozer lensois Aruna Dindane. De quoi faire pâlir n’importe quel gardien de but. Enfin, le défenseur rennais, John Mensah tâchera d’imperméabiliser la charnière centrale du Ghana, afin de garantir le succès des Black Stars à domicile.



Les grands absents :


Touché au genou, l’indispensable capitaine de la sélection ghanéenne, Stephen Appiah a déclaré forfait la mort dans l’âme. L'Egypte devra se passer de la puissance de son attaquant fantasque Ahmed Hossam "Mido", indisponible jusqu'à fin février. Autre absent de marque, l’attaquant supersonique sud-africain, Benedict McCarthy, qui n’a pas été retenu par le sélectionneur brésilien, Carlos Alberto Parreira. Explosif à Arsenal, le Togolais Emmanuel Sheyi Adebayor ne foulera pas les pelouses ghanéennes, le Togo ayant échoué dans la phase qualificative de la CAN.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine