Accéder au contenu principal
COUPE D'AFRIQUE DES NATIONS 2008

Le Nigeria et le Mali se neutralisent

2 min

Le match entre le Nigeria et le Mali s'est soldé sur le premier score nul du tournoi 2008. Un match qui fait les affaires de la Côte d'Ivoire, désormais assurée d'une place en quart de finale.

Publicité

Le Mali est bien placé pour se qualifier pour les quarts de finale après son nul (0-0) contre le Nigeria, vendredi à Sekondi, dans un match de très haut niveau qui place les Nigérians au bord d'une élimination précoce de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2008).

 

Pour rejoindre la Côte d'Ivoire, vainqueur du Bénin (4-1) et qualifié grâce au nul entre Maliens et Nigérians, les joueurs de l'entraîneur français Jean-François Jodar n'ont besoin que d'un point lors de leur troisième et dernier match de poule, mardi, contre une Côte d'Ivoire qui pourra reposer quelques titulaires.

Le Nigeria, géant de football d'Afrique avec ses deux CAN (1980, 1994) et sa médaille d'or olympique (1996), risque une infâmante élimination dès le premier tour. Un traumatisme pour une nation arrivée 12 fois en demi-finales en 14 participations à la Coupe d'Afrique.

Même réussir un carton au troisième match contre le Bénin (0 point) ne lui servirait à rien si les Ivoiriens ne battent pas le Mali.

Deux des meilleures équipes d'Afrique du moment, dont la grande majorité des joueurs portent les maillots de grands clubs européens (Mahamadou Diarra au Real Madrid, Seydou Keita et Frédéric Kanouté au FC Séville côté malien, Obafemi Martins à Newcastle, John Mikel Obi à Chelsea côté nigérian) ont livré une partie... à l'européenne. Le rythme, d'une intensité rare, rappelait certains matches de Ligue des champions.

Dans un match tactique, accroché, il fallait l'adresse de techniciens comme Kanouté ou Martins pour se sortir d'un marquage très serré. Les dribbles chaloupés de Kanouté ont donné le mal de mer à la charnière centrale nigériane, Daniel Shittu-Joseph Yobo, mais elle n'a pas chaviré: le Sévillan n'a pas marqué.

Les attaquants devaient déployer des trésors d'imagination, de dribbles, de crochets, pour se frayer un chemin vers le but. Chaque équipe a eu sa très belle occasion, et plusieurs opportunités.

Yakubu s'est vu refuser un but pour hors-jeu (79), et Seydou Keita a touché la barre d'une frappe de loin (84). Avant cette fin de match un peu plus débridée, où le Nigeria poussait, tous les attaquants ont eu une ou plusieurs occasions, mais les défenses veillaient.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.