EGYPTE - GAZA

Rice veut que l'Egypte contrôle sa frontière avec Gaza

2 mn

La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, appelle l'Egypte à contrôler sa frontière avec la bande de Gaza : "C'est une frontière internationale, elle doit être protégée".

Publicité

La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a appelé jeudi l'Egypte à contrôler sa frontière avec la bande de Gaza, tout en reconnaissant que la situation était "difficile" pour le gouvernement égyptien.

"Je comprends que c'est une situation difficile pour eux", a déclaré le chef de la diplomatie américaine à quelques journalistes dans l'avion la conduisant à Medellin (Colombie), à la tête d'une délégation parlementaire.

"Mais c'est une frontière internationale. Elle doit être protégée et je pense que les Egyptiens le comprennent", a-t-elle ajouté.

Les forces de sécurité égyptiennes ont dressé jeudi des barrages sur la principale route reliant la frontière avec Gaza au Caire afin d'empêcher les habitants de la bande de Gaza d'atteindre la capitale égyptienne, selon un journaliste de l'AFP.

Des contrôles d'identité ont été mis en place à plusieurs barrages à partir de la ville d'el-Arich, à 45 km à l'ouest de la ville de Rafah, où la clôture frontalière a été partiellement détruite à l'explosif mercredi.

Mme Rice a de nouveau rendu le Hamas responsable du blocus imposé par Israël sur ce territoire palestinien dont le mouvement radical a pris le contrôle l'été dernier.

"Le problème est dû avant tout à la question de la sécurité créée par le Hamas à Gaza, à leur refus de mettre fin --je suis sûre qu'ils pourraient le faire s'ils le voulaient-- aux tirs de roquettes sur Israël", a-t-elle déclaré.

"Cela dit, les habitants innocents de Gaza sont dans une situation très difficile", a-t-elle réaffirmé.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine