LIBAN - ATTENTAT

Rice dénonce les ingérences étrangères au Liban

2 mn

La secrétaire d'Etat américaine Condollezza Rice affrime que le Liban a trop longtemps souffert des ingérences étrangères après l'attentat qui a tué quatre personnes près de Beyrouth.

Publicité

La secrétaire d'Etat américaine Condollezza Rice, interrogée sur l'attentat qui a tué quatre personnes près de Beyrouth, a estimé vendredi à Medellin (Colombie) que le Liban "a trop longtemps souffert des ingérences étrangères", faisant allusion au rôle joué par la Syrie.

"Il est trop tôt" pour dire qui est responsable de cet attentat, a-t-elle dit, "mais nous avons déjà vu ce genre de chose dans le passé".

Mme Rice a dénoncé le "modèle violent" et "l'intimadation" de ceux qui ont organisé l'attentat.

Le capitaine Wissam Eid, haut responsable des Forces de sécurité intérieure (FSI) tué avec trois autres personnes dans l'explosion d'une voiture piégée près de Beyrouth, enquêtait sur plusieurs attentats perpétrés au Liban ces dernières années.

Les Etats-Unis ont régulièrement vu la main de la Syrie dans une série d'assassinats de personnalités chez le voisin libanais depuis 2004.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine