AUTOMOBILE

PSA Peugeot Citroën s'installe en Russie

2 mn

Le constructeur automobile français, PSA Peugeot Citroën, s'apprête à investir 300 millions d'euros dans une usine à l'extérieur de Moscou, qui à terme produira 300.000 véhicule par an.

Publicité
Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a signé mardi à Moscou un accord avec les autorités russes de Kalouga pour la construction d'une importante usine, dans laquelle le groupe prévoit d'investir 300 millions d'euros et produire à terme 300.000 véhicules par an.

Il s'agira de la première usine PSA Peugeot Citroën en Russie, un marché en pleine croissance et qualifié de "prioritaire" par le représentant du groupe à la signature, Didier Aleton, directeur des projets industriels en Russie.

PSA Peugeot Citröen avait fait part fin décembre de son intention de s'implanter à Kalouga, à 180 kilomètres au sud-ouest de Moscou, où opèrent déjà ses concurrents Volvo et Volkswagen.

"Le montant total des investissements s'élève à 300 millions d'euros avec une capacité d'assemblage de 150.000 voitures par an", indique le groupe dans un communiqué. La construction de l'usine débutera à l'été 2008 et devrait créer quelque 2.600 emplois, ont précisé les signataires.

100.000 véhicules de gamme moyenne des deux marques Peugeot et Citroën seront produits dès 2010, et le groupe prévoit d'augmenter sa capacité à 300.000 unités dans une deuxième phase.

M. Aleton a par ailleurs indiqué que son groupe était en négociations avec le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors pour une entrée de ce dernier dans le projet, ce qui permettrait la fabrication d'une troisième marque sur le même site.

"Ces négociations n'ont pas encore abouti", a-t-il dit, précisant qu'il s'attendait à les
voir conclues d'ici "trois ou quatre mois". Dans tous les cas, le groupe français gardera le contrôle du projet, a-t-il précisé.

Mitsubishi Motors a signé un accord avec le gouvernement russe fin décembre pour la construction à Kalouga d'une usine représentant un investissement de 200 millions de dollars.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine