CHINE

Des millions de Chinois bloqués dans les gares

3 mn

Après les violentes intempéries qui ont frappé le pays, les routes sont paralysées, les avions cloués au sol, et les gares prises d'assaut malgré une fréquence de départs quasi nulle.

Publicité

GUANGZHOU, Chine - Confrontées à des
tempêtes hivernales d'une rare vigueur, les autorités chinoises
ont déclenché une offensive sur le front de la propagande alors
que se poursuivent les préparatifs de la nouvelle année lunaire.


La neige et le verglas qui ont recouvert la plupart des
régions du centre, de l'est et du sud de la Chine ont fait des
dizaines de morts, paralysé les transports et provoqué de
multiples coupures de courant. Des millions de personnes sont
affectées.


A Guangzhou, la principale gare ferroviaire est assiégée par
des dizaines de milliers de voyageurs en détresse, pour
l'essentiel des travailleurs migrants en attente de trains qui
les ramèneront chez eux pour les vacances du nouvel an. Ces
célébrations, qui débutent mercredi, sont pour la plupart
l'unique occasion de l'année de revoir leur famille.


Parallèlement aux efforts menés pour rétablir les transports
et acheminer des vivres et du charbon dans les zones sinistrées,
les autorités communistes ont également lancé une intense
campagne médiatique pour montrer qu'elles ne restent pas
inactives et qu'elles ont la capacité de faire face.


"Après trente années de réforme et d'ouverture, nous avons
accumulé une solide base et tant que nous serons énergiquement
organisés, nous serons pleinement capables de vaincre les
difficultés présentes", a dit le Premier ministre chinois, Wen
Jiabao, en visite à Guangzhou.


En 1998, des inondations d'une ampleur similaire avaient
déjà servi de vecteur à une campagne médiatique de ce type,
fournissant l'occasion au Parti communiste de plaider la
nécessité d'une organisation verticale du pouvoir.

 

 

"LA SUPÉRIORITÉ DU SYSTÈME SOCIALISTE"


"Lorsqu'un endroit souffre d'infortune, l'aide vient de
toutes les directions", écrit le Quotidien du peuple. "Telle est
la vertu traditionnelle de la nation chinoise et, plus encore,
tel est le portrait éclatant de la supériorité du système
socialiste", poursuit le journal officiel du parti.


Depuis le début de la vague de froid, plus de 60 personnes
ont été tuées, dont 25 dans la seule journée de mardi lorsqu'un
autocar a été accidenté sur une route verglacée de montagne.


La télévision publique a diffusé en boucle des images de la
tournée de Wen Jiabao, présentant les excuses du gouvernement et
apportant du réconfort aux populations touchées.


Sans passer sous silence les difficultés liées au mauvais
temps, la chaîne multiplie les reportages sur les cheminots, les
policiers et autres représentants de l'administration qui
travaillent sans relâche pour rétablir les communications. La
mort de six électriciens alors qu'ils travaillaient sur le
réseau a également été largement couverte par la télévision
chinoise.


Un chant accompagne ces reportages, dont les paroles
proclament: "Nous appartenons tous à une même famille, une
famille aimante."


Jeudi, la totalité des principaux aéroports du pays étaient
rouverts à l'exception d'un seul, selon l'aviation civile. A la
gare de Guangzhou, on prévoyait 80 trains au départ, de quoi
transporter 200.000 passagers.


Mais les prévisions météorologiques restent mauvaises: il
devrait neiger pendant dix jours encore sur les provinces du
centre, de l'est et du sud.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine