Accéder au contenu principal

Deux Picasso dérobés en Suisse

Deux huiles de Pablo Picasso appartenant au musée Sprengel de Hanovre (Allemagne) ont été volées en Suisse dans une exposition au centre culturel de Pfäffikon. Leur valeur est estimée à près de 3 millions d'euros.

Publicité

Deux huiles de Pablo Picasso (1881-1973) appartenant au musée Sprengel de Hanovre (Allemagne) ont été volées en Suisse dans une exposition, a-t-on appris vendredi de source policière.

Les toiles, "Tête de cheval" (1962) et "Verre et pichet" (1944), ont disparu mercredi soir du centre culturel de Pfäffikon (est) où elles étaient exposées, a rapporté la police du canton de Schwytz dans un communiqué. Leur valeur est estimée à près de 4,8 millions de francs suisses (3 millions d'euros).

Les cambrioleurs ont réussi à s'introduire "d'une façon encore mystérieuse" dans le bâtiment, a reconnu la police, ajoutant que le vol avait été constaté après que les voleurs eurent quitté les lieux, déclenchant une alarme.

Le propriétaire des oeuvres, le musée Sprengel à Hanovre, promet une récompense dont le montant n'est pas encore connu à qui permettra de retrouver les oeuvres.

La première représente une tête de cheval grise dans un cadre noir et blanc. La seconde est une nature morte dans un cadre doré.

Ce n'est pas la première fois que des Picasso sont dérobés en Suisse. En 1994, un Suisse et quatre Italiens - condamnés plus tard à des peines de quatre à cinq ans et demi de prison - ont emporté sept tableaux qui ont réapparu de façon mystérieuse en 2000.

L'artiste espagnol est considéré comme l'un des plus prisés des cambrioleurs.

Fin février 2007, deux huiles de Picasso étaient volées au domicile parisien d'une petite-fille du peintre. La valeur globale de ces deux oeuvres atteignait 50 millions d'euros.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.