Accéder au contenu principal

Manifestation contre la "corruption" du pouvoir

Plusieurs milliers de manifestants d'opposition ont défilé à Manille pour demander la démission de la présidente philippine Gloria Arroyo, qu'ils accusent de malversations.

PUBLICITÉ

MANILLE - Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Manille pour réclamer la démission de la présidente philippine Gloria Arroyo, mise en cause dans un scandale de corruption.

 

Composée d'environ 10.000 personnes selon la police, la foule comprenait des activistes de gauche, des étudiants, des groupes religieux ou des avocats, arborant des banderoles "Régime Gangster" ou "Gloria, dehors !".

 

Ce mouvement de protestation, provoqué par une enquête parlementaire sur de possibles pots-de-vin dans un contrat de télécommunications, est le plus massif depuis 2005, lorsque des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté contre des fraudes électorales qu'elles imputaient à Arroyo.

 

"Les accusations de ce type ont déjà émergé sous de précédents gouvernements, ça fait partie de notre si peu édifiante culture politique", déclarait la présidente philippine dans une interview accordée cette semaine à Reuters. Elle avait alors assuré qu'elle irait jusqu'au bout de son mandat en 2010.

 

Les politologues estiment qu'elle pourra tenir bon grâce au soutien de l'armée et de la chambre basse du parlement, et à l'apathie de nombreux Philippins lassés des soubresauts politiques à Manille.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.