Accéder au contenu principal

Décès de l'écrivain français Alain Robbe-Grillet

Le porte-drapeau du Nouveau Roman dans les années 1950-60 est décédé lundi à l'âge de 85 ans. Il était marié à la romancière Catherine Robbe-Grillet.

Publicité

PARIS, 18 février - Alain Robbe-Grillet, écrivain et cinéaste considéré comme le "pape" du Nouveau Roman, est mort lundi à l'âge de 85 ans, a-t-on appris auprès de l'un de ses éditeurs.

 

Il est mort à l'hôpital de Caen (Calvados), a déclaré une porte-parol de Fayard, sans préciser la cause du décès.

 

Né à Brest, dans le Finistère, il a été élu en mars 2004 à l'Académie française, où il a succédé à Maurice Rheims. Mais "l'immortel" a refusé de porter l'habit et de prononcer son discours sous la Coupole, jugeant cette tradition dépassée.

 

Cet ancien ingénieur agronome s'était imposé comme l'un des théoriciens du Nouveau roman après ses premiers ouvrages, "Les Gommes" (1953) et "Le Voyeur" qui tranchaient avec les canons littéraires de l'époque.

 

Sa filmographie laisse également des oeuvres marquantes, comme "l'Année dernière à Marienbad (1961) d'Alain Resnais, dont il a écrit le scénario en collaboration, "l'Homme qui ment" ou "Glissements progressifs du plaisir."

 

Alain Robbe-Grillet a enseigné aux Etats-unis, notamment à l'Université de New York et à Saint Louis (Missouri).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.