Accéder au contenu principal
OUGANDA

Cessez-le-feu permanent en Ouganda

2 min

En conflit depuis vingt ans, le gouvernement ougandais et les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) ont signé un accord de cessez-le-feu permanent.

Publicité

 

Le gouvernement ougandais et l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), un groupe rebelle ougandais, ont signé samedi un cessez-le-feu permanent, franchissant ainsi un nouveau pas vers un accord de paix qui mettrait fin à deux décennies de conflit. Selon les médiateurs, cet accord pourrait être signé la semaine prochaine.

 
“Les deux camps déposent les armes, c’est la fin de la guerre”, a déclaré l’envoyé spécial de l'ONU Joaquim Chissano après la signature de l’accord à Juba, dans le sud du Soudan.
 

Il ne reste qu’un accord de démobilisation à signer, les négociateurs et des médiateurs comme Chissano prévoient donc un accord final dans les jours qui viennent.

Les négociations se poursuivent depuis le milieu de l'année 2006 pour tenter de mettre fin à deux décennies de conflit qui ont fait des dizaines de milliers de morts en Ouganda. A plusieurs reprises la LRA a déjà suspendu les négociations, avant de revenir.

Le gouvernement de Kampala avait donné jusqu'à la fin mars au chef de la LRA, Joseph Kony, pour conclure un accord de paix sous peine d'une reprise des affrontements.

Kony et deux de ses adjoints ont été inculpés par la Cour pénale internationale de La Haye de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre. Ils sont accusés d'avoir violé et mutilé des civils, enrôlé des enfants soldats et massacré des milliers de personnes au cours de deux décennies de rébellion.

Une relative stabilité s'est rétablie dans le nord de l'Ouganda, permettant à des dizaines de milliers de réfugiés de regagner leur foyer.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.