Accéder au contenu principal
IRAN - RUSSIE

Moscou prêt à voter des sanctions contre l'Iran

2 min

Malgré des liens étroits avec l'Iran, à qui elle a fourni du combustible nucléaire pour une centrale à Bouchehr, la Russie menace de voter de nouvelles sanctions à l'ONU contre Teheran.

Publicité

Moscou est prêt à soutenir de nouvelles sanctions de l'ONU contre l'Iran si Téhéran ne change pas de politique sur son programme nucléaire, a déclaré mercredi à la presse l'ambassadeur de Russie auprès de l'Organisation des Nations unies, Vitali Tchourkine.

Interrogé sur un soutien de la Russie à des sanctions il a répondu: "Oui, si l'Iran ne change pas sa position dans les prochains jours".

"La Russie, en tant que membre du groupe des Six, prendra la responsabilité de soutenir la résolution de l'ONU", a-t-il ajouté.

M. Tchourkine, qui s'exprimait au cours d'une vidéoconférence depuis New York, faisait référence aux cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Royaume-Uni, France, Russie, Chine, Etats-Unis) plus l'Allemagne.

Le responsable russe a précisé qu'il parlait de sanctions ciblées.

Les Six grandes puissances, qui se sont réunies lundi à Washington, tablent sur l'adoption "prochaine" de nouvelles sanctions contre Téhéran, a indiqué un porte-parole du département d'Etat, Tom Casey.

Les directeurs politiques des ministères des Affaires étrangères des Six ont alors examiné les sanctions en préparation à l'ONU à la lumière du dernier rapport de l'AIEA sur les activités nucléaires de l'Iran.

L'Occident soupçonne l'Iran de préparer l'arme atomique sous couvert de développer le nucléaire civil. L'Iran nie avoir un tel programme militaire.

La Russie entretient des liens étroits avec l'Iran à qui elle fournit du combustible nucléaire pour une centrale à Bouchehr.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.