Accéder au contenu principal
ETATS-UNIS - LIBAN

Les Etats-Unis déploient l'USS Cole au large du Liban

3 min

Le navire de guerre américain USS Cole va se poster au large du Liban où Washington craint un nouveau conflit entre l'armée israélienne et le Hezbollah. (Récit : H. Papper)

Publicité

Les Etats-Unis ont décidé de déployer le bâtiment de guerre USS Cole au large du Liban en raison d'inquiétudes pour la situation dans ce pays, et le navire se trouve déjà en Méditerranée orientale, ont indiqué jeudi des responsables.

Un haut responsable de l'administration a indiqué que le déploiement de ce navire était dû à des inquiétudes concernant la situation au Liban, sans préciser la nature de ces inquiétudes.

La décision a été prise en raison de la crainte d'un nouveau conflit entre l'armée israélienne et les forces de l'organisation libanaise radicale du Hezbollah, après celui de l'été 2006. Le Liban reste en outre en proie à une crise politique profonde entre la majorité soutenue par l'Occident et l'opposition, appuyée par la Syrie et l'Iran.

"La présence (du navire américain) est importante, elle n'est pas destinée à envoyer un signal plus fort que cela, mais de fait, cela signale que nous sommes impliqués. (...) C'est une partie du monde très importante et la stabilité y est très importante pour nous", a déclaré le chef d'état-major interarmées, l'amiral Michael Mullen.

Interrogé pour savoir si ce déploiement était lié au contexte politique, le Liban étant dépourvu de président depuis le départ du pro-syrien Emile Lahoud le 23 novembre, M. Mullen a déclaré: "dire que c'est totalement lié serait incorrect, même si nous sommes parfaitement conscients que des élections doivent y avoir lieu à un moment donné".

Quant à savoir s'il s'agissait d'un message destiné à la Syrie, il a répliqué que "ce n'était pas spécialement destiné tant à un pays en particulier qu'à la région elle même".

L'envoi du destroyer USS Cole est aussi une "manifestation de soutien à la stabilité régionale", a également indiqué le haut responsable de l'administration.

Une porte-parole du ministère de la Défense, Elisabeth Hibner a précisé que le navire "se trouve en Méditerranée orientale".

L'USS Cole, connu pour avoir été la cible d'un attentat suicide qui avait tué 17 marins dans le port yéménite d'Aden en octobre 2000, est un destroyer à missiles guidés, bâtiment rapide adapté à de multiples missions comme la protection des groupes navals.

L'attaque contre ce navire est considérée a posteriori comme un signal d'alarme contre la menace grandissante que représentait Al-Qaïda, un an avant les attentats du 11-Septembre. Les administrations Clinton et Bush ont été accusées de ne pas avoir reconnu le danger.

L'USS Cole appartient à une classe de navires présentés comme le fleuron de la technologie quand il s'agit de destroyers. Ils combinent le système de radar Aegis, un système de tir vertical et des systèmes avancés de combat anti-aérien et anti-sous-marin ainsi que des missiles d'attaque Tomahawk.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a promis le 14 février une "guerre ouverte" à Israël après la mort du chef militaire de l'organisation, Imad Moughnieh, tué le 12 février à Damas dans un attentat à la voiture piégée. Israël a placé ses forces en état d'alerte à sa frontière nord.

Un autre facteur de tension est la mise en place d'un tribunal international pour juger les assassins de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri qui a été tué en février 2005 à Beyrouth dans un attentat imputé à la Syrie. Celle-ci a nié toute implication mais a dû sous la pression retirer deux mois plus tard ses troupes du Liban.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.