Accéder au contenu principal
INDUSTRIE AUTOMOBILE

Renault entre au capital du Russe Avtovaz

2 min

Renault a pris une participation de 25 % dans le capital d'Avtovaz, le constructeur des Lada, pour un milliard de dollars. Le géant automobile français construit déjà des Logan à Moscou depuis 2005.

Publicité

L'accord scellant l'entrée du constructeur automobile français Renault à hauteur de 25% plus une action dans le capital du groupe public russe Avtovaz, fabriquant les Lada, a été signé vendredi à Moscou par le président de Renault Carlos Ghosn.

"Cela représente un investissement d'un milliard de dollars", a déclaré M. Ghosn devant la presse après la signature, confirmant un chiffre révélé juste avant par Sergueï Tchemezov, le directeur général de Rostekhnologuii (l'entreprise d'Etat chapeautant Avtovaz).

Renault pourrait payer ultérieurement une tranche supplémentaire de 166 millions de dollars, "en fonction du travail réalisé par Avtovaz", a ajouté le dirigeant russe sans plus de précisions.

M. Tchemezov a justifié le choix de Renault, alors que des concurrents comme l'Américain General Motors étaient dans la course, par le fait que le groupe français n'avait pas "avalé" le Japonais Nissan après leur fusion.

Selon M. Ghosn, Renault-Nissan va constituer avec son partenaire russe Avtovaz le troisième groupe automobile mondial.

Avtovaz, dont le capital est actuellement détenu majoritairement par l'Etat russe, est propriétaire de la marque Lada, fabriquée à l'usine de Togliatti, dans la région de la Volga.

"Lada est un label russe, une part de la culture russe, et elle le restera", a assuré M. Ghosn lors de la cérémonie, alors que des informations de presse ont évoqué la possible fabrication de Logan, le modèle économique de Renault, dans l'usine de Togliatti.

Mais si le marché automobile est en pleine expansion en Russie - et pourrait bientôt devenir le premier marché automobile en Europe selon Renault -, les marques russes, notamment Lada, sont boudées par les consommateurs russes, au profit des voitures étrangères.

Renault et Avtovaz, qui avaient annoncé leur accord en décembre 2007, avaient initialement prévu de le sceller avant le mardi 26 février, mais la signature avait été ajournée.

Interrogé vendredi dans le journal Nezavissimaïa Gazeta, Boris Aliochine, le président d'Avtovaz, a éludé une question sur la fabrication de Logan à Togliatti. Celles-ci sont produites pour l'heure à Moscou.

"Nous allons faire obligatoirement une voiture commune", a répondu M. Aliochine, tout en reconnaissant le problème d'image de Lada en Russie.

Il est resté vague quant à une modernisation de l'usine historique d'Avtovaz à Togliatti ou à la possible construction de nouveaux bâtiments.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.