Accéder au contenu principal

Morin déterminé à "éradiquer les Taliban"

Après l'annonce d'un renfort de troupes françaises en Afghanistan, le ministre Hervé Morin a déclaré qu'il fallait "éradiquer les Taliban (...) et mener une politique de développement". (Récit : A. Etcheverry)

Publicité

Le ministre de la Défense Hervé Morin a fixé vendredi comme priorités pour l'Afghanistan, où la France envisage de renforcer son dispositif militaire, "d'éradiquer les talibans" et de "mener une politique de développement".

"La victoire (des alliés) ne peut pas être uniquement militaire", a fait valoir M. Morin sur France Inter, estimant ainsi qu'il fallait "à la fois éradiquer les talibans, l'extrémisme, et en même temps, mener une politique de développement".

"C'est l'un et l'autre", a-t-il martelé.

Interrogé sur le volume des renforts que la France pourrait dépêcher en Afghanistan et le chiffre d'un millier de soldats supplémentaires évoqué dans la presse, M. Morin a assuré que "le chiffre n'est pas (encore) fixé par le président de la République".

"Nous lui avons fait toute une série de propositions", a indiqué M. Morin, affirmant que le "niveau d'engagement des Français" en Afghanistan sera fixé sur la base de ces propositions et des discussions que la France aura avec ses alliés lors du sommet de l'Otan qui se tiendra du 2 au 4 avril à Bucarest.

M. Morin a rappelé que des "préalables" avaient été fixés par Nicolas Sarkozy "à un effort supplémentaire de la France".

Le ministre de la Défense a cité "l'amélioration de la gouvernance en Afghanistan, un vrai modèle de développement, la coordination de l'ensemble des moyens mis en oeuvre par les institutions internationales ainsi qu'un vrai plan de lutte contre le narco-trafic".

"L'Afghanistan est à l'origine de 91% des exportations de drogue à travers le monde", a-t-il relevé.

Autres "préalables" évoqués par M. Morin: "Il faut que l'ensemble de nos partenaires s'engagent à rester (en Afghanistan) et à faire eux-mêmes un effort supplémentaire".

La France a déployé quelque 1.600 soldats sur le sol afghan et 2.200 au total sur ce théâtre d'opérations, avec les unités présentes dans les pays voisins et l'océan Indien.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.