Accéder au contenu principal

Le couvre-feu prolongé sine die à Bagdad

Le couvre-feu imposé depuis jeudi soir à Bagdad a été prolongé indéfiniment. Les violences continuent dans la capitale irakienne et dans le Sud du pays. (Récit : B. Fallevoz)

Publicité

Le couvre-feu imposé depuis jeudi soir à Bagdad et qui devait être levé dimanche matin, a été prolongé indéfiniment, a annoncé samedi soir la télévision d'Etat en citant le commandement militaire de la capitale.

"Le commandement militaire de Bagdad a décidé de prolonger le couvre-feu imposé à la capitale pour une période indéfinie", a rapporté la télévision Al-Iraqiya.

Le commandement militaire de Bagdad avait imposé un couvre-feu total dans la capitale irakienne, interdisant la circulation des véhicules et des piétons de jeudi soir à dimanche matin. Il devait être initialement levé dimanche à 05H00 (02H00 GMT).

Cette mesure avait été prise en raison de violents affrontements entre miliciens chiites et troupes régulières dans différents quartiers de la capitale.

Selon des responsables des services de santé irakiens, 75 personnes sont mortes et 498 ont été blessées à Bagdad dans les combats entre les troupes gouvernementales appuyées par l'armée américaine et les miliciens de l'Armée du Mahdi, du dirigeant radical Moqtada Sadr.

Près de 260 personnes sont mortes depuis mardi dans les combats qui avaient commencé dans la ville de Bassorah et qui se sont étendus à d'autres villes du sud ainsi qu'à Bagdad, selon un bilan établi samedi par l'AFP à partir des chiffres fournis par les services de sécurité.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.