Accéder au contenu principal

Le contrat de Blackwater renouvelé

Les Etats-Unis prolongent d'un an le contrat de Blackwater à Bagdad. Des agents de la société privée de sécurité sont pourtant accusés d'avoir tué 17 Irakiens, en septembre dernier. (Explications de notre envoyé spécial L. Menget)

Publicité

Le département d'Etat a annoncé vendredi le renouvellement pour un an du contrat de la société privée de sécurité Blackwater, au centre d'une polémique pour un incident meurtrier à Bagdad en septembre dernier.

"J'ai demandé et obtenu l'autorisation de renouveler pour un an le contrat numéro six que détient Blackwater pour des services de sécurité à la personne à Bagdad", a déclaré à la presse le secrétaire d'Etat adjoint chargé de la sécurité diplomatique, Gregory Starr.

Le contrat devait arriver à expiration le 7 mai prochain. Il a été renouvelé parce que le FBI n'a pas encore publié les conclusions de son enquête sur la fusillade meurtrière qui avait impliqué plusieurs agents de Blackwater en septembre dernier à Bagdad, a précisé le responsable américain.

Lorsque les résultats de l'enquête seront publiés, "le gouvernement américain et en particulier l'ambassadeur des Etats-Unis (à Bagdad Ryan Crocker) examineront de très près les rapports du FBI, puis nous déciderons s'il est conforme aux objectifs et à la politique des Etats-Unis de prolonger le contrat de Blackwater", a précisé M. Starr.

Le 16 septembre 2007, des agents de Blackwater qui escortaient un convoi diplomatique avaient ouvert le feu à un carrefour très fréquenté de Bagdad, tuant 17 civils. La société a depuis régulièrement affirmé qu'ils n'avaient fait que répliquer après avoir essuyé des tirs, alors qu'une enquête irakienne a conclu que le convoi n'avait même pas reçu un jet de pierre.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.