Accéder au contenu principal

Interpol lance un nouvel avis de recherche sur Internet

L'organisation internationale de police recherche un pédophile présumé, qui se met en scène avec des enfants sur Internet. En octobre dernier, un tel appel à témoins avait permis l'arrestation du délinquant sexuel présumé Vico.

Publicité

LYON - Interpol a lancé mardi un appel à témoins pour identifier et retrouver un homme soupçonné de pédophilie qui, selon l'organisation, figure sur une centaine de clichés en train d'abuser sexuellement d'au moins trois garçons âgés de six à dix ans dans des pays d'Asie du Sud-Est.

 

L'organisation internationale de police a mis en ligne sur son site internet (www.interpol.int) six portraits de ce pédophile présumé datant des années 2000 et 2001.

 

"Il s'agit d'un homme de race blanche, sûrement originaire d'Europe, d'Amérique du Nord ou d'Australie. Il est âgé d'une soixantaine d'années. Pour la sûreté des enfants partout dans le monde, il faut l'arrêter " a précisé Michael Moran, officier de renseignements criminels à la sous-direction du trafic des êtres humains d'Interpol, au cours d'un point presse au siège de l'organisation à Lyon.

 

Les photos où le suspect apparaît abusant sexuellement des enfants ont été retrouvées en 2006 par la police norvégienne dans l'ordinateur d'un autre pédophile.

 

"Cet appel à témoins est le dernier recours. Nous avons déjà lancé une notice bleue (un document permettant aux polices des 186 pays membres d'Interpol d'identifier l'individu) mais sans succès. Nous avons également mené des enquêtes sur les victimes en Asie du Sud-Est, sans résultat " a précisé Michael Moran.

 

Toute personne en possession d'information sur le suspect peut remplir un formulaire en ligne sur le site Internet d'Interpol ou contacter le commissariat de police le plus proche de chez elle.

 

C'est la deuxième fois qu'Interpol lance un appel à témoins pour identifier un pédophile. En octobre 2007, l'opération Vico avait permis d'arrêter en Thaïlande un Canadien soupçonné de pédophilie.

 

" Pour la police, Internet est un nouveau challenge. Nous voulons dire que nous, la police, nous travaillons sur internet. Et que si vous commettez des crimes sur Internet, nous sommes là. Vous serez capturés et poursuivis en justice " a conclu Michael Moran. /ADLF
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.