Accéder au contenu principal
BANDE DE GAZA

Cinq Palestiniens tués dans un raid israélien

2 min

L'armée israélienne a mené deux raids aériens sur la bande de Gaza, tuant cinq Palestiniens, dont quatre activistes. Les groupes armés palestiniens ont tiré de leur côté plusieurs roquettes en direction d'Israël.

Publicité

Cinq Palestiniens, dont quatre activistes ont été tués, dans deux raids aériens israéliens vendredi soir, dans la bande de Gaza, ont indiqué samedi des sources médicales et le mouvement islamiste Hamas qui contrôle ce territoire.

Les groupes armés palestiniens ont tiré de leur côté après ses raids 21 roquettes et plusieurs obus de mortier en direction d'Israël, faisant deux blessés légers dans la ville de Sdérot (sud) et causant des dommages matériels, a indiqué une porte-parole de l'armée israélienne.

Les corps de deux Palestiniens morts ont été retrouvés samedi matin après un raid aérien qui a visé à Khan Younès, dans le sud du territoire palestinien, un poste de sécurité du Hamas, selon les mêmes sources. Un troisième Palestinien a aussi péri dans ce raid.

Auparavant, deux miliciens du Hamas avaient trouvé la mort lors d'une attaque aérienne israélienne visant des locaux de la police du Hamas à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, a-t-on ajouté.

La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a confirmé que les deux victimes appartenaient à son mouvement.

Samedi matin, l'armée israélienne a mené un nouveau raid aérien à l'ouest de Khan Younès dans lequel deux membres de la branche armée du Jihad islamique ont été blessés, toujours selon les services d'urgence palestiniens.

Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé deux raids aériens "contre des postes tenus par le Hamas et des hommes armés s'approchant de la clôture de sécurité" séparant la bande de Gaza du territoire israélien.

Les raids se sont produits quelques heures après que les Brigades Ezzedine al-Qassam ont revendiqué les tirs de trois obus de mortier qui ont coûté vendredi la vie à un civil israélien, Jimmy Kdoshim (48 ans), dans le kibboutz (village collectiviste) de Kfar Aza, dans le sud d'Israël.

Israël a porté plainte auprès du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon après la mort du civil, a annoncé le ministère israélien des Affaires étrangères.

"Israël ne restera pas les bras croisés alors que nos habitants sont constamment la cible d'attaques terroristes. Israël saura se défendre", est-il écrit dans une lettre du ministère.

En six ans, 14 Israéliens ont été tués par des roquettes ou des obus tirés depuis Gaza.

Au moins 460 personnes, presque toutes des Palestiniens (en majorité membres de groupes armés), ont été tuées depuis la relance des négociations de paix israélo-palestiniennes fin novembre 2007 à Annapolis aux Etats-Unis, selon un bilan établi par l'AFP.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.