Accéder au contenu principal
LIBAN - POLITIQUE

Le gouvernement annule les mesures contre le Hezbollah

1 min

A l'issue d'un conseil des ministres, le gouvernement libanais a annulé les mesures prises à l'encontre du Hezbollah, qui étaient à l'origine de la flambée de violences dans le pays depuis une semaine. (Récit : P. Hall et C. Bruneau)

Publicité

Le gouvernement libanais a annoncé mercredi l'annulation des mesures prises contre le Hezbollah, qui avaient conduit aux pires affrontements intercommunautaires au Liban depuis la fin de la guerre civile dans ce pays en 1990.

"Afin de faciliter les négociations de la délégation de la Ligue arabe et pour préserver l'unité nationale et la sécurité des citoyens, le gouvernement a décidé d'accepter la proposition du chef de l'armée et d'annuler les décisions", a annoncé le ministre de l'Information, Ghazi Aridi, à l'issue d'une réunion du gouvernement.

Le gouvernement avait annoncé le 6 mai son intention d'enquêter sur un réseau parallèle de télécommunications mis en place par le Hezbollah, et avait limogé le directeur de la sécurité de l'aéroport, présenté comme un proche du parti chiite.

Ces deux mesures, après 18 mois de crise politique, avaient déclenché une flambée de violences. Des hommes armés de l'opposition chiite avaient pris d'assaut l'ouest de Beyrouth, défendu par des partisans sunnites du gouvernement.

Après deux jours de combats, l'armée avait gelé le 10 mai les mesures gouvernementales et les hommes armés s'étaient retirés des rues.
  

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.